Atelier Saint Serge de Radonège

Atelier d’icônes

Les Galeries - Icônes arabo-chrétiennes, coptes et éthiopiennes - Icônes Coptes

L’EGYPTE

L’Egypte antique préchrétienne a donné naissance aux premières peintures-portraits : ce sont les fameux portraits funéraires du Fayoum, réalisés sur bois enduit, peints avec des pigments liés à l’encaustique. L’icône leur empruntera, quelques siècles plus tard, les techniques d’exécution, que l’on retrouve par exemple sur les plus anciennes icônes du monastère Ste Catherine dans le Sinaï. L’Egypte reçoit le message christique dès 43, lorsque St Marc évangélise Alexandrie avant de mourir martyrisé. Et dans le désert égyptien, cette église copte primitive va voir naître le monachisme, avec St Antoine, puis St Paul l’ermite.
Dans la Bible, aucun peuple n’est aussi étroitement associé à l’épopée du peuple hébreu que le peuple d’Egypte
Cf : Isaië 19-12 Genèse 12-10 46-6. L’iconographie copte mérite donc à tous ces titres d’être mieux connue.

Annonciation en deux panneaux juxtaposés : l’Ange Gabriel à gauche, la Vierge à droite.


*******
EGYPT

Antique preChristian Egypt gave birth to the first paintings-portraits : they are the famous funerary portraits of Fayoum, painted on coated wood, with pigments bound with furniture polish. A few centuries later, iconography borrowed this technique of execution (which one finds by example on the oldest icons of the monastery Ste Catherine in Sinai). Egypt first receives the message of the Christ in 43, when St Marc evangelizes Alexandria before dying martyrized. And in the Egyptian desert, this primitive Copt church will see the rise of monachism, with St Antoine, then St Paul the hermit.
In the bible, no nation is as closely associated to the Hebrew’s epics as the Egyptian nation :
Isai 19_12, Genesis 12_10 46_6. The Coptic iconography thus deserves in all these titles to be better known.


L’entrée en Egypte (d’après le grand iconographe copte Isaac Fanous).
Scène connue par les chrétiens occidentaux sous le nom de fuite en Egypte.
Selon Matthieu (Mt 2, 13-23), le roi Hérode Ier envoya tuer tous les enfants de moins de deux ans. Joseph, prévenu par un songe, s’enfuit avec l’enfant Jésus et sa mère en Égypte, où ils restèrent jusqu’à la mort d’Hérode. Cependant, comme le successeur n’était autre que le fils d’Hérode, Archélaüs, Joseph choisit prudemment de s’installer avec sa famille à Nazareth en Galilée. Pour les coptes égyptiens, il existe 2 types de représentation correspondant à l’événement : "l’entrée en Egypte", puis "la sortie d’Egypte".
*****